Garantie des Accidents de la Vie – GAV

Garantie accidents de la vie particuliers Allianz agence Le Raincy Karine Binquet

Qu'est-ce que la Garantie des Accidents de la Vie ?

Accidents de bricolage ou de jardinage, chutes, intoxications, brûlures… Il arrive parfois qu’un accident de la vie privée entraîne des conséquences graves et durables pour la victime. Et en l'absence de tiers responsable, les préjudices subis ne pourront pas être indemnisés.

La Garantie Accidents de la Vie va permettre l’indemnisation de ces préjudices, en tenant compte de la situation personnelle et professionnelle de la personne accidentée.

En France, les accidents de la vie courante (AcVC) entraînent chaque année 20 000 décès, 4,5 millions de recours aux urgences et 11 millions de recours aux soins(1)... Or, si la sécurité sociale et les complémentaires santé remboursent les frais médicaux, l’hospitalisation, et versent des indemnités journalières, elles ne tiennent pas compte des préjudices personnels et professionnels.

De plus, quand la victime est seule responsable de l’accident, qui s’occupe de la dédommager ? Les conséquences sont parfois très lourdes à supporter financièrement.

A quoi sert la Garantie Accidents de la Vie (GAV) ?

Dans 4 cas sur 5, la victime est seule responsable de son accident. La GAV intervient lorsqu’aucun tiers n’est impliqué lors de cet accident (cas d’une chute ou d’un accident de bricolage par exemple). La GAV propose une assistance et une indemnisation en fonction des préjudices subis : physique, psychologique, esthétique et financier.

Cette assurance garantit à la victime une indemnisation rapide à la suite de son accident, en dehors de toute recherche de responsabilité.

Les 3 atouts de notre assurance ALLIANZ Garantie Accidents de la Vie

  • Avec Allianz, en cas d'accident, vous pouvez être indemnisés dans les cas les plus graves jusqu'à 2 millions d'euros (soit le double des contrats les plus fréquents).
  • Avec la formule 3, nous prenons en charge vos séquelles dès 1% d’invalidité suit à un accident de la vie privée, pour vous ou votre famille, selon la formule choisie (rare pour ce type de contrats).
  • Avec la formule 3, vous bénéficiez d’un forfait de 30€/jour à partir du 2ème jour d'hospitalisation et pendant 60 jours maximum

Les accidents couverts par la GAV

La garantie couvre les dommages corporels liés :

  • aux accidents domestiques (brûlure, chute, bricolage, jardinage, intoxication...) se produisant à la maison ou à l’extérieur (accident de la circulation en tant que piéton par exemple)
  • aux accidents survenant dans le cadre des loisirs (vélo, ski, sport...)
  • aux catastrophes naturelles (tempête, avalanche, tremblement de terre...) ou technologiques (explosion d’une usine)
  • aux accidents médicaux
  • aux agressions
  • à la pratique de sports dits dangereux sous réserve de le déclarer lors de la souscription

En revanche, la garantie ne couvre ni les accidents de la route, ni les accidents de travail qui sont déjà couverts par les assurances obligatoires.

Comment se passe l'indemnisation ?

Les contrats de manière générale prévoient au minimum une indemnisation des victimes lorsqu’elles ont subi une invalidité permanente au moins égale à 30 %. Chez Allianz, nous proposons une indemnisation de la victime à partir de 1%.

Comment ça marche ?

Chez Allianz, vous pouvez choisir entre trois niveaux de prise en charge :

  • légère à partir de 25% d’invalidité (formule 1),
  • moyenne à partir de 5% d’invalidité (formule 2)
  • ou élevé à partir de 1% d’invalidité (formule 3).

L’indemnisation tient compte de votre situation personnelle et des préjudices subis, c'est à dire :

  • la perte de revenus professionnels
  • le déficit fonctionnel permanent
  • les préjudices liés à la souffrance endurée
  • le préjudice d'agrément
  • le préjudice esthétique permanent
  • les frais d’aménagement du domicile et du véhicule
  • et l’assistance d’une tierce personne si besoin

En cas de décès d’un assuré, les préjudices moraux (souffrance liée au deuil) et économiques (perte de revenus liée à la disparition du défunt) des bénéficiaires sont indemnisés.

Pour une meilleure compréhension… quelques exemples d’indemnisation GAV

Les séquelles et l’invalidité retenues dépendent essentiellement de la nature de blessures, de l’âge de la victime, de son état de santé avant l’accident et de sa capacité de récupération. Elles varient d’une personne à l’autre. A noter que les dépenses de santé et les frais divers sont couverts par les Organismes Sociaux et non par le contrat GAV.

Exemple n° 1 : le client chute dans un escalier.

  • Victime : 48 ans, conseiller en insertion.
  • Formule : 2 avec franchise AIPP 5%.
  • Blessures et suites corporelles : fracture d’un carpe avec luxation
  • Taux d’AIPP : après expertise, 5% pour diminution de la force de serrage et de portage de la main gauche et limitation des mouvements extension et flexion de la main.

Indemnisation de 9 117€ dont :

  • Perte de gains professionnels actuels : 650 €
  • Déficit fonctionnel temporaire total et partiel : 557 €
  • Souffrances endurées : 2 600 €
  • AIPP : 4 660 €
  • Préjudice esthétique : 650 €

Exemple n° 2 : la cliente fait une chute au ski.

  • Victime : 55 ans, assistante maternelle.
  • Formule : 2 avec franchise AIPP 5%.
  • Blessures et suites corporelles : rupture des ligaments croisés.
  • Taux d’AIPP : après expertise, 10% pour des douleurs au niveau du genou et difficultés à s’accroupir.

Indemnisation de 20 835 € dont :

  • AIPP : 12 000 €
  • Perte de gains professionnels actuels: 1 685 €
  • Souffrances endurées: 5 000 €
  • Préjudice d’agrément : 2 150 €

Exemple n°3 : le client se tord la cheville en jardinant.

  • Victime : 56 ans, sans activités.
  • Formule : 3 avec franchise AIPP 5% et indemnisation forfaitaire de 1 à 4%.
  • Blessures et suites corporelles : fracture malléole externe.
  • Taux d’AIPP : après avis médical du médecin expert, 3%

Indemnisation de 1500 € :

  • AIPP 3% forfaitairement : 1 500€

Exemple n° 4 : le client se blesse la main avec une scie à bois, en faisant du bricolage.

  • Victime : 37 ans, préparateur en pharmacie.
  • Formule : 2 avec franchise AIPP 5%.
  • Blessures et suites corporelles : tendon extenseur de la main gauche entaillé.
  • Taux d’AIPP : après expertise, 12% pour raideur de la main.

Indemnisation de 27 589 € dont :

  • Perte de gains professionnels actuels : 2 000 € (plafond)
  • Souffrances Endurées : 4 500 €
  • Préjudice esthétique : 1 500 €
  • AIPP : 16 589 €
  • Préjudice d'agrément : 3 000 €

Exemple n° 5 : la cliente chute d’une échelle alors qu’elle cueillait des fruits sur un arbre.

  • Victime : 68 ans, retraitée.
  • Formule : 2 avec franchise AIPP 5%.
  • Blessures et suites corporelles : épaule et bras.
  • Taux d’AIPP : après expertise, 22% pour séquelles du bras droit.

Indemnisation de 55 677 € dont :

  • Souffrances endurées: 5 000 €
  • Frais d'aménagement du véhicule : 2 221 €
  • Assistance par tierce personne après consolidation (3 heures par semaine) : 24 256 €
  • AIPP : 24 200 €

Exemple n°6 : le client fait une chute en vélo

  • Victime : 15 ans, lycéen en seconde.
  • Formule : 3 avec franchise AIPP 5% et indemnisation forfaitaire de 1 à 4%.
  • Blessures et suites corporelles : fracture luxation déplacée de la cheville gauche avec troubles sensitifs sur le bord externe du pied. Hospitalisation de 4 jours.
  • Taux d’AIPP : après avis médical du médecin expert, 2%

Indemnisation de 1 090€ :

  • AIPP 2% forfaitairement : 1 000€
  • Hospitalisation : 90€

Exemple n° 7 : le client monte sur le toit de sa maison pour le nettoyer, il chute de 4 mètres.

  • Victime : 53 ans
  • Formule : 2 avec franchise AIPP 5%.
  • Victime décédée : laisse une épouse et 3 enfants majeurs non à charge.
  • Un inspecteur indemnisation prend contact directement avec le conjoint et verse une provision de 15 000€ (frais d’obsèques et revenus).

Indemnisation de 382 933€ :

  • Frais d’obsèques : 4 083€ réglés dès présentation de la facture
  • Préjudice économique de l’épouse : selon les règles du droit commun, prenant en considération les revenus de chacun des deux époux et après déduction de la part d’auto consommation (35%) de l’époux décédé et du revenu du conjoint survivant, le préjudice annuel est de 17 042€ x prix de l’€ de rente viager du conjoint le plus âgé, le préjudice économique réglé est de 337 150€.
  • Préjudice d’affection de l’épouse : 23 000€
  • Préjudice d’affection de chacun des 3 enfants majeurs : 18 700 €

Demandez un devis gratuit!

Un devis ne vous engage à rien et vous permet de vous faire une réelle idée de nos tarifs et de nos prestations...